PORSCHE Génération eau / PORSCHE Generation water
Welcome! !
Come sign up for free on Porsche Boxster & Cayman.911
Soon, go a little info! technical reports + vidéo ..

Bienvenue ! !
Venez vous inscrire gratuitement sur Porsche Boxster Cayman 911
A très bientôt, allez une petite info !!! reportages techniques + Video
Inscrivez vous c est gratuit .

Register c is free.
Bienvenido! !
Ven inscribirse de forma gratuita en Porsche Boxster y Caymán 996-997-991.
Muy pronto, vaya un poco de información! técnicos ..
C Registro es gratuita.
欢迎! !
对前来注册保时捷Boxster及开曼996-997-991驾驶室自由。
不久,个技术报告..
寄存器C是免费的。

Purge des freins

Aller en bas

Purge des freins

Message par -Olivier le Mar 30 Jan - 14:04

Je viens de terminer ce petit entretien, et dans la foulée et surtout avant que le résumé de la sortie Lozère n'accapare toute l'attention, je vous propose un petit résumé avec image de cette opération qu'il me semble utile de connaître Mais avant toute chose, gros avertissement : IL S'AGIT ICI D'UNE OPERATION QUI PEUT ALTERER LE COMPORTEMENT AU FREINAGE SI ELLE EST MAL CONDUITE. SI VOUS NE LE "SENTEZ PAS", NE VOUS Y LANCEZ SURTOUT PAS, OU FAITES VOUS AIDER PAR QUELQU'UN QUI S'Y CONNAIT TRES BIEN !!! En effet, la purge des freins est très simple, mais en cas de fausse manip' peut mener entre autres à : - l'absence totale de freins - ou pire, l'illusion d'avoir un freinage correct en usage normal, pour une perte brutale de celui-ci lors d'un freinage d'urgence. Voilà, je vous aurai prévenu, passons maintenant au détail de l'opération, celle que je décris est faite avec un purgeur dit "automatique", l'avantage étant de permettre la purge à un seul opérateur
 






[size=undefined]Purge des freins Boxster 986[/size]
 1-       Le principe de la purge du circuit de freinage

Le but de cette opération est :
- d'éliminer toute bulle d'air du circuit de freinage
- de vider l'extrémité du circuit, à proximité et dans les étriers, du liquide qui a été le plus échauffé par l'utilisation
- éventuellement, de procéder à un remplacement complet du liquide présent, soit pour le remplacer par le même dans le cadre d'un entretien (fréquence mini tous les 2 ans), soit pour y mettre un liquide de frein haute température, indispensable pour les fortes sollicitations comme l'usage sur piste par exemple. Attention, si liquide HT, remplacement plus fréquent : 6 mois !

Le principe est d'appliquer une pression au départ du circuit, soit à la pédale de frein et donc au maître-cylindre, soit comme ici avec le purgeur dans le bocal. Ensuite on ouvre l'une après l'autre les petites vis de purge situées sur les étriers. On laisse s'échapper l'air (éventuel) et le liquide jusqu'à ce que celui-ci s'écoule en continu, sans bulles (ou jusqu'à l'apparition du nouveau fluide dans le cas de remplacement).

Quelques règles générales importantes :
- on commence par purger les étriers les plus éloignés du maître-cylindre, pour se rapprocher au fur et à mesure. Ceci permet d'éviter de laisser de l'air dans une "branche morte" du circuit 
- on ferme TOUJOURS la vis de purge AVANT de cesser d'appliquer la pression (sur la pédale dans le cas de 2 opérateurs, dans le bocal pour notre exemple). Le contraire aurait pour effet d'aspirer l'air extérieur par la vis de purge 
Si ceci vous arrive sur la dernière roue purgée, bravo, vous avez gagné le droit de recommencer à zéro 
- manipulez les récipients contenant le liquide de frein "neuf" exactement comme s'il s'agissait de pochettes de sang : toute pollution, qu'elle soit solide ou liquide, doit amener à la décision de la perte du fluide concerné 
- à la purge, récupérez soigneusement à l'aide d'un tuyau conduisant à un bocal ouvert le liquide : celui-ci est très corrosif, et ni la peinture, ni les pièces métalliques ni les pneus ne l'aprécient !
- en plus d'être corrosif, le liquide de freins contient des composés nocifs pour l'environnement : il ne se jette pas dans les WC, soyez corrects et portez-le dans un centre de récupération d'huiles usagées 

Règles spécifiques au Boxster
- dans le cas du Boxster, l'ordre de purge est : roue ARD, roue ARG, roue AVD, roue AVG 
- toujours pour le Boxster, il y a une vis de purge en haut de chacun des demi-étriers : intérieur et extérieur. Pour accéder à la vis de purge du 1/2 étrier intérieur, le démontage de la roue concernée est impératif : bon courage !

Allez hoplà, on fa maitenant se tiriger vers la tescription te l'obérazion


 
 
2-       Outillage nécessaire

Je me suis servi pour ma part du purgeur "Eeezybleed", qui est rudimentaire et quasiment tout en plastique, mais qui a mon avis présente justement la contrainte d'opérer avec une surpression réduite. Cela permet d'éviter d'appliquer une pression trop importante au circuit de freinage 

Voilà à quoi ça ressemble :

[size=undefined]
 
[/size]
 
 1-       
 
On a dans ce kit un bocal de purge, les capuchons adaptables aux différents types de réservoirs et même deux tuyaux de purge de diamètres correspondants aux vis courantes.
C'est ultra complet, quoi 
Pour le contrôle de la pression, il nous faudra aussi un manomètre.
Pour les vis de purge, une clé plate + oeil de 11.
Un bocal (bouteille d'eau minérale de 2L coupée) pour recueillir le liquide purgé.
Des chiffons : un "sale" pour les nettoyages périphériques, un "propre" pour tous les éléments en contact avec le liquide neuf.
L'outillage de bord pour démonter les roues 

... et de la bonne volonté et de la rigueur surtout par ces chaleurs orageuses

 
Mise à pression de la roue de secours

En tant que réservoir d'air comprimé suffisamment grand pour compenser le volume perdu dans le circuit lors des purges, nous allons tout simplement nous servir... de la roue de secours 

Il faut donc placer la valve de celle-ci au plus près du réservoir de liquide de freins :

 

[size=undefined]
 
[/size]
 
 

Et la dégonfler pour la mettre à la pression nécessaire à l'opération. 1,4 bar maxi indiqué par le constructeur du purgeur, pour ma part j'ai testé à 1,0 bar sans aucun souci :

 
 
 [size=undefined]
 
[/size]
 
 Installation du purgeur

A présent, il faut sélectionner parmi les capuchons du purgeur celui qui correspond au réservoir du Boxster. En principe celui en plastique blanc.
Il faut le garnir avec un joint plat d'étanchéité (le plus mince normalement) que l'on plaquera bien au fond du capuchon.
Enfin, on branche le tuyau transparent du purgeur en le vissant. Il faut bien entendu placer un joint plat cartonné de chaque côté de l'orifice du bouchon 
Il faut bien serrer à la clé les deux écrous.

 

[size=undefined]
 
[/size]
 
 On peut maintenant raccorder le tout : visser le capuchon ainsi équipé à la place du bouchon de réservoir et raccorder le tuyau noir avec embout à la valve de la roue de secours :

[size=undefined]
 
[/size]
1-       Normalement on ne doit entendre ou sentir aucune fuite, et à la pression de la main il n'est plus possible d'écraser le bocal du purgeur
 
 
 5- Ouverture de la purge éloignée

C'est maintenant que l'opération de purge proprement dite commence :
après avoir retiré son capuchon caoutchouc, on enfile le tuyau de purge sur la vis la plus éloignée du maître-cylindre : sur le Boxster le demi étrier extérieur de la roue arrière droite 
L'autre extrémité du tuyau est bien sûr au-dessus de notre récipient de liquide usagé 
On ouvre la vis d'un demi-tour à 3/4 de tours environ (attention au positionnement de départ du tuyau/récipient, puisque le tuyau va tourner avec la vis !
Le liquide doit s'écouler en flux continu, sans à-coups.

[size=undefined]
 
[/size]
A partir de là :
- dans le cas d'une purge, on referme dès l'obtention d'un flux continu, et on passe à l'étape suivante...
- pour un remplacement, on peut en profiter pour vider le bocal de liquide en bonne partie, ce qui évitera de mélanger la plupart du nouveau liquide de frein que l'on va rajouter



ATTENTION cependant à ne pas vider le bocal en dessous du niveau mini, pour éviter tout risque d'introduction d'air dans le circuit par la source !!!

 

 
 
 [size=undefined][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
[/size]
 
 On referme à présent la vis de purge avant de revenir à l'avant du véhicule pour la suite !

J'en profite au passage pour préciser que ce genre d'élément de sécurité (ici il s'agit de ne pas ré aspirer d'air) ne doit jamais être laissé "en plan".
C'est pareil pour les roues : soit une roue est démontée, soit elle est montée et tous ses "goujons" serrés !!!
Qui vous garantit que vous ne serez pas interrompus pendant un long laps de temps, et au retour y penserez-vous si cela a été à moitié fait ?

 
Débranchement et remplissage de liquide neuf

(Dans le cas d'un remplacement, sinon on procède directement à la purge dans l'ordre : 1/2 étrier extérieur ARD, intérieur ARD, extérieur ARG, intérieur ARG, extérieur AVD, intérieur AVD, extérieur AVG, intérieur AVG )

Toutes les vis de purge étant resserrées (j'insiste )
on va maintenant pouvoir débrancher le raccordement à la roue de secours :

 

 
 
 [size=undefined]
 
[/size]
... et remplir le bocal du purgeur avec le liquide de freins de remplacement (pub )
 
 




[size=undefined]
 
[/size]


Après remplissage, il est important de revisser le bocal en le faisant tourner sur lui-même, et non pas en tournant le bouchon pour ne pas vriller les tuyaux 
Sur nos merveilleux Boxster, on croirait que l'emplacement du purgeur a été prévu intentionnellement :

 

 
 
 1-  
      [size=undefined]


Bon, maintenant, il n'y a plus qu'à se transformer en Shadock purgeant, dans l'ordre énuméré ci-dessus 

Attention toutefois de vérifier à chaque purge qu'il reste toujours du liquide neuf dans le purgeur, si le niveau baisse trop il faudra à nouveau débrancher comme indiqué précédemment pour compléter 
En principe 1L, soit deux bidons du liquide en photo ici, suffit à renouveler entièrement le liquide en circuit.
[/size]
 
7- Essai routier IMPERATIF

Et maintenant qu'on a fini nos 4x2 purges, on nettoie et range l'outillage, et hop une bonne bière devant la télé, aux lèvres le sourire béat du mécano accompli ? 

ABSOLUMENT PAS ! 

A moins que ce soit votre femme qui prenne la voiture le lendemain, et que vous ayez un contentieux à régler de manière définitive, il FAUT procéder à l'essai routier maintenant.
Toujours pour la même raison que tout à l'heure, on NE LAISSE PAS UNE OPERATION DE SECURITE EN COURS !!!

Donc, reprenons, tout étant nettoyé et rangé, on :
- s'installe au volant
- frein à main serré (il est à câble, c'est là notre sécurité )
- on démarre le moteur
- on appuie doucement sur la pédale de frein : dans la plupart des cas à ce stade, elle devrait aller au plancher presque sans résistance (d'où l'efficacité du piège conjugal...). Cependant, en la laissant remonter et en renfonçant on DOIT rencontrer la résistance normale au bout de 2 ou 3 "pompages".
- SI CE N'EST PAS le cas, arrêter le moteur, sortir et y foutre le... heu je veux dire vérifier visuellement tous les éléments auxquels on a touché : vis de purge, réservoir : il doit y avoir une fuite quelque part. Si la pédale reste au fond sans indice visible, vous êtes à présent l'heureux gagnant d'un enlèvement par dépanneuse (payant) 

 

 
 
 - Si c'est OK, on peut commencer le test de roulage qui va viser à remettre en place progressivement les pistons et plaquettes, et à récupérer entièrement l'utilisation normale du véhicule.

Pour celui-ci je préconise personnellement - mais suis à l'écoute des spécialistes en la matière bien sûr - le cycle suivant :

- d'abord, à très faible vitesse en 1ère, ralentir en appuyant doucement jusqu'à pratiquement caler la voiture, de manière assez prolongée (30" minimum). Bien sûr on n'accélère pas comme un calut en même temps. 
BUT : mise en appui de l'ensemble des plaquettes contre les disques.
- ensuite, à environ 30km/h, freinages plus secs jusqu'à l'arrêt, la boîte étant en roue libre.
BUT : vérifier le bon fonctionnement de tous les étriers de freins. On ne doit entendre aucun bruit suspect, au relâché du frein le véhicule ne doit présenter aucune résistance au roulement. Il est très possible au tout début de l'opération d'avoir une assez forte dissymétrie (la voiture "tire dans une direction" au freinage )
- si tout est OK à ce niveau, il est temps de procéder à de vrais freinages (attention à ceux qui vous suivent ) en augmentant progressivement la vitesse. Le véhicule ne doit plus tirer sur un côté, et la performance de freinage habituelle doit être retrouvée. Voire même meilleur ressenti si remplacement par un liquide plus performant (pas forcément évident, c'est une question de conviction et de feeling )
- enfin, je propose de terminer par le test suivant (sur route large et dégagée bien sûr !) :
A 100km/h, en prise en 4ème, on écrase la pédale de frein jusqu'à déclenchement de l'ABS en laissant aller le volant. 
Le Boxster doit s'immobiliser en 35m maxi, sans dévier de sa ligne droite.

Au moindre doute non levé, direction le garagiste bien sûr...

Et voilà !
avatar
-Olivier
Admin

Modèle : -AMV8
Messages : 776
Date d'inscription : 22/12/2014
Localisation : UE

http://www.porschetechnique.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum